Gestion des campagnes Adwords 69
Boite de communication Rhône

News


Une sélection d’articles traitant de l’actualité numérique, des nouveautés dans les processus de création de sites internet, des mises à jour des algorithmes de référencement (SEO)…

    Comment être présent sur Google Map avec Google My Business ?

      Indispensable quand on travaille au niveau local, le Google My Business est devenu un outil primordial pour pouvoir être présent sur Google Map. Mais comment créer sa fiche et la développer afin d'améliorer sa position dans le référencement naturel ?

      1 - A quoi sert Google My Business

      Utilisé pour présenter une entreprise de façon locale, Google My Business (anciennement Google Adresse) est un service gratuit proposé par Google. Présentée sous forme d'encart de présentation disposé sur la droite, une page Google My Business vous permettra de présenter brièvement votre entreprise aux internautes ainsi que de mettre à leur disposition différentes informations comme : l'adresse, les horaires, les photos, le site internet... 

      2 - Créer ou revendiquer sa fiche

      Afin de fournir un maximum d'informations à ses internautes, Google n'a pas attendu pour créer des pages Google My Business d'entreprise. Vous aurez donc la possibilité de crééer votre page ou la revendiquer si celle-ci a déjà été créée par Google.

      Vous devrez donc renseigner ou valider les informations collectées par Google comme le nom de votre entreprise, la catégorie d'activité ou l'adresse postale.

      Dans les deux cas et afin que seul le propriétaire du commerce puisse gérer la page de son activité, Google vous obligera à valider votre fiche grâce à différents moyens : via le numéro de téléphone de votre agence, via un courrier postal envoyé à l'adresse indiquée sur la fiche ou directement par mail si l'URL du site revendiqué correspond au domaine de l'adresse mail : www.point-web.fr -> test @ point-web.fr . Attention toutefois, les différentes méthodes de validation ne sont pas toujours toutes proposées.

      3 - Compléter et enrichir sa fiche

      Pour que votre page soit la plus intéressante possible vis à vis des internautes mais également vis à vis de Google, vous pouvez rajouter de nombreuses informations complémentaires. Ces informations seront toutes aussi importantes pour les internautes qui vous recherchent que pour votre référencement sur Google.

      a) Mettre des photos

      En plus de choisir la photo qui apparaîtra en priorité quand les internautes rechercheront votre entreprise, vous pouvez rajouter d'autres photos afin de montrer à vos clients potentiels un aperçu de votre catalogue, une vue d'ensemble de votre boutique, des clients satisfaits, la mise en place d'un évènement...

      Comme Google valorise l'implication de chacun, vos clients peuvent également rajouter leurs photos aux votres et ainsi enrichir votre page.

      b) Ajouter des catégories

      Souvent insoupçonné, une page Google My Business peut avoir jusqu'à 5 catégories différentes pour informer les internautes sur la nature de votre entreprise. Attention toutefois à ce que vos catégories soient dans le même domaine d'activité pour ne pas induire vos prospects en erreur (ex : maçonnerie, facadier, travaux d'intérieur...). 

      c) Renseigner ses horaires d'ouverture

      Afin de ne pas frustrer vos clients dans leurs recherches d'informations, la mise en avant de vos horaires d'ouverture est primordiale. Vous pouvez choisir des horaires spécifiques selon les jours et les modifier à tout moment. 

      Comme il n'y a rien de pire qu'un client qui se retrouve devant un magasin fermé, pensez également à indiquer les jours de fermeture exceptionnels ou des horaires spécifiques selons les évènements (jours fériers, fêtes, congés...).

      d) Ajouter un téléphone et un site internet

      Pour inciter vos prospects à vous contacter, il est indispensable de renseigner votre site internet afin de relier celui-ci à votre Google My Business. Cette étape est crutiale car la notoriété de votre site et son référencement vont influer sur la place de votre page dans Google Map. Google va donc analyser votre site internet afin de savoir si celui-ci doit être affiché sur la carte Google Map lors d'une requête d'internaute et à quel niveau sur la map.

      Vous devez également renseigner un numéro de téléphone pour que les internautes puissent vous contacter directement sans passer par votre site internet. Sachez que plus un prospect doit réaliser d'actions en passant par votre site internet, plus il sera succeptible de quitter le processus de contact avant de vous avoir appelé. Il est donc primordial de lui fournir un numéro de téléphone, et de préférence un numéro qui soit en raccord avec sa localité (04 91, 04 78, 01 45...). 

      e) Ajouter une description

      Indispensable pour le référencement, vous avez la possibilité d'ajouter une description à votre établissement. Avec 750 caractères, il est fortement recommandé d'ajouter à votre description les mots clefs sur lesquels vous souhaitez être référencé. 

      f) Renseigner d'autres informations

      Vous pouvez en dernier lieu rajouter des informations afin d'inciter les internautes à venir dans votre établissement ou vous contacter. Ces informations peuvent prendre différentes formes : accessibilité fauteuil roulant, parking à proximité, service de restauration, modes de paiement acceptés, toilettes sur place, wifi gratuit...

      Pour les entreprises possédant plusieurs boutiques ou plusieurs zones de distribution, il va de soit que chacunes d'elles devra posséder une page Google My Business à part entière. Chaque page devra alors avoir une adresse postale distincte mais pourra cependant avoir le même site internet ou le même numéro de téléphone (standard téléphonique). Attention toutefois à ne pas copier/coller les descriptions des pages Google My Business, ce qui serait alors considéré comme de la duplication de contenu.

      4 - Apparaître sur Google Map

      Une entreprise ne peut apparaître sur Google Map tant qu'elle n'a pas créé de page Google My Business.

      La page Google My Business peut s'afficher quand un internaute recherche expressement l'entreprise suivie de la localité. Selon le nombre de concurrents présents sur la localité, Google peut également sélectionner une page Google My Business spécifique et l'afficher en priorité sur un certain type de requête en rapport avec l'activité de l'entreprise. L'entreprise en question bénéficiera donc d'une visitibilité optimale dans la mesure où Google la reconnaît en tant que référent dans son domaine.

      Afin d'être bien visible sur la map et d'être "bien vu" par Google, voici trois astuces à suivre :

      a) Créer des posts

      Votre page Google My Business, tout comme votre site internet, doit être tenu à jour. Il est donc recommandé de créer régulièrement des pots pour annoncer une nouvelle gamme, informer d'une promotion, mettre en avant un produit...

      b) Répondre aux avis

      Google estime que les pages Google My Business sont des zones de partage et doivent être un lieu de communication entre une entreprise et ses clients. Ceux-ci ont donc la possibilité d'ajouter des avis sur l'entreprise avec une note de 1 à 5 et d'écrire un commentaire.

      Attention toutefois à cette partie. Une mauvaise gestion des mauvais avis clients peut être très néfaste pour l'image de l'entreprise et peut impacter considérablement le volume de vente. Il est donc indispensable de répondre aux avis pour montrer à Google mais également pour montrer à vos clients potentiels que vous prenez à coeur les remarques de vos clients actuels. Il est alors conseillé de répondre de façon personnelle à chaque avis qu'il soit positif ou négatif.

      C) Être cohérent sur les annuaires

      Afin de donner à Google un seul et même "son de cloche" il faut être cohérent sur la façon dont vous présenter votre entreprise dans les annuaires. Si votre référencement sur les Pages Jaunes indique que vous livrez des gâteaux à domicile dans la région de Lyon, mais que vous indiquez sur Yelp vendre uniquement des produits diététiques dans tout le Rhône, Google n'arrivera donc pas à assimiler réellement votre activité et ne pourra donc pas vous faire apparaître correctement sur des requêtes comme "Pâtissier à Lyon".

      Vous savez maintenant comment apparaître sur Google Map grâce à nos recommandations et nos astuces.

      Vous avez peur de sauter le pas et préférez être accompagné par une entreprise spécialisée ? N'hésitez pas à nous contacter dès maintenant.

      Nous contacter

      Lire l'article

      Nos sites à l'honneur : VigiCe & Financial

        Experts comptables, experts en défense et aide aux entreprises et comités d'entreprise, les entités Financial.fr et Vigice.fr se positionnent comme des pionniers dans leur domaine d'activité.

        1 - Leur histoire

        Créé en 1998, Financial appuie son expertise sur l'audit aux comptes, les conseils et formalités juridiques mais se positionne en priorité sur sa partie Expert comptable qui font de lui un acteur reconnu dans son domaine d'activité.

        VigiCe qui est un des services du groupe Financial, alloue quand à lui toute son énergie à l'aide, l'expertise et la défense des élus au Comité d'Entreprise, aux Comités d'Etablissements, et aux Comités de Groupe et CCE. 

        Avec des bureaux partout dans le monde (Paris, Marseille, Vancouver, Miami, Hong Kong, Tel Aviv...), les deux sociétés mettent leurs compétences aux services des entreprises et CE partout dans le monde.

        2 - Un site internet à leur image

        Avec des domaines orientés BtoB, les deux sites avaient besoin de mettre en avant leurs compétences et les missions qu'ils proposent. Les deux sites possèdent donc de nombreuses pages internes contenant toutes les informations nécessaires aux besoins des dirigeants d'entreprise mais également aux élus des comités d'entreprise

        Ces informations peuvent être : 

        • - Mission d'assistance aurpès du CE
        • - Conseils et contentieux en fiscalité
        • - Opérations vente et transfert d'actifs
        • - Assistance à la rédaction du règlement intérieur du CE
        • - Accord maintien de l'emploi
        • - Assistance droit d'alerte...
        Lire l'article

        S'Prim : Savoie Promotion Immobilière

          Promoteur immobilier en Savoie et Haute Savoie, S'Prim s'inscrit comme un acteur local pour proposer des créations à l'image de chacun.

          1 - Leur histoire et leur site internet

          Portés sur le développement du territoire de Savoie et Haute-Savoie, les deux jeunes dirigeants Jacques-Hubert Philibert et Franck Allard ont pour ambition de proposer à leurs clients des biens immobiliers neufs de qualité

          Leur objectif était d'avoir un site internet à leur image, dynamique et qui réponde aux besoins de chacun en matière de promotion immbilière. Avec un Guide du neuf détaillé, chacun peut retrouver les nombreuses aides et descriptions sur les avantages d'un logement neuf, les étapes pour investir et devenir propriétaire ou la définition même d'un promoteur.

          2 - Leurs projets

          Avec de nombreux projets en cours et à venir, S'Prim souhaitait mettre en avant tous les détails de chacun d'eux tels que la typologie du bien immobilier, le prix, la livraison prévue ainsi que le nombre de logement disponibles. 

          D'autres informations plus techniques demandaient une mise en avant spéciale telles que :

          • - La localisation du projet : avec une map spé cifique
          • - Un plan masse : avec le plan détaillé du projet 
          • - Le plan 3D : avec la possibilité de voir le bien immobilier sous différents angles
          • - La liste des biens : avec le détail complet de chaque bien (typologie, étage, surface, prix et état)
          • - Le détail des prestations
          • - Les images du projet : avec des pré-visualisation du bâtiment, de l'intérieur et des images de la zone de construction
          Lire l'article

          Comment choisir un nom de domaine ?

            Avant de se lancer sur internet, il faut impérativement passer par la réservation d'un nom de domaine. Cette tâche pourtant simple peut s'avérer bien difficile. De nombreux points sont à respecter afin de choisir le bon nom de domaine (ou NDD) pour toute la durée de vie d'un site.

            Quelles sont sont les points à respecter pour l'achat d'un NDD ?

            • Marque déposée :
            Avant toute chose, il faut s'assurer que le nom choisi ne correspond pas à une marque déposée à l'INPI. Si tel est le cas, l'entreprise en question pourrait exiger le transfert du nom de domaine pour un non droit d'utilisation.

            • Un nom spécifique :
            Les professionnels du marketing sont formels : il vaut mieux créer un nom de domaine avec un nom de marque spécifique. Amazon, Fnac, Cdiscount... Tous ces sites possèdent des noms de domaine bien spécifiques qui les différencient de la concurrence. Le fait de ne pas avoir un NDD semblable à un autre vous assure de ne pas laisser une chance à un autre site de récupérer votre trafic à cause d'une mauvaise orthographe ou d'un nom trop similaire. 
            L'utilisation d'une marque en nom de domaine permet également de ne pas être coincé en cas de changement de secteur d'activité ou de changement de domaine. Il est bien plus aisé de changer d'activité pour abcd.com que pour plombier.com.

            • Facile à épeler :
            Pour que les gens puissent retenir facilement un nom de domaine, il faut que celui-ci soit facile à épeler. Un nom facile à épeler sera d'autant plus facile à écrire dans la barre de recherche.

            • Traduction : 
            Attention à l'international ! Si l'intérêt premier est l'expension hors France, il faut s'assurer que le nom choisi puisse être traduit dans d'autres langues.

            • Longeur :
            Plus un nom de domaine est court, mieux il sera retenu. Celui-ci ne doit pas dépasser les 3 mots, ou 4 mots pour les extensions en .com. Les internautes sur mobile auront d'autant plus de facilité à rentrer l'adresse dans la barre de recherche si le nom est court.

            • Stopword :
            Quand on sait qu'il est impératif d'avoir un nom de domaine court, il est préférable de ne pas utiliser de "Stopword". Ces mots peuvent être "tu, le, les, que, je, sans..." et ne doivent pas être utilisés s'ils ne font pas partie intégrante du nom de marque. Voici quelques exemple de sites qui en utilisent : commentcamarche.net, lesfurets.com, lachainemeteo.com. 

            • Tirets, chiffres et caractère spéciaux :
            La mise en place de tirets créée automatiquement une complexité d'écriture supplémentaire. Il faut distinguer à l'oral les "tirets du 6" et "tirets du 8", et prolonge de temps d'écriture sur la barre de recherche sur mobile, forçant à passer du clavier des lettres au clavier des caractères spéciaux autant de fois qu'il y a de tiret.
            Les chiffres quand à eux peuvent porter à confusion à l'oral. Le site 1a1.com peut alors être compris par les internautes comme s'écrivant 1a1.com ou unaun.com.
            Souvent considérés comme du spaming, les noms de domaine avec des accents ne sont pas bien vus par Google. Mieux vaut donc les éviter à tout prix. Concernant les caractères spéciaux, ceux-sont sont succeptibles dans certains cas d'être réécris avec des caractères autorisés et de rendre les URL illisibles. Le mot Télécharger peut alors être réécrit T%C3%A9l%C3%A9charger. 

            • Nom hors sujet ou EMD :
            Autrefois mis en avant par Google, les EMD ou Exact Match Domain sont des domaines qui utilisent uniquement des termes communs comme plombier.com, chat.fr, meteo.net... Ces noms de domaine sont de moins en moins mis en avant par Google qui les considère comme des sites de phishing. En plus d'éviter d'utiliser des EMD, il faut également utiliser un nom en rapport avec l'activité ou tout simplement un nom de marque. Un site avec un NDD plombier.com dont le contenu parle des vétérinaires sur Lyon n'aura aucun intérêt pour Google, qui ne mettra donc pas le site en avant.

            • Utilisation du nom :
            Après vérification que la marque ne soit pas déposée à l'INPI, une vérification de la  disponibilité du nom de domaine (possible sur OVH) est à faire. Si le nom est bien disponible, il est nécessaire de s'assurer que celui-ci n'est pas utilisé sur des réseaux sociaux comme Facebook (facebook.com/sercopw) ou des sites tels que OverBlog (creaprojet.over-blog.com), Wix...

            • Extensions :
            Basé en France ou à l'étranger, un site internet doit avoir un nom de domaine avec une extension locale. Pour un site internet en français, les extensions .fr ou .ca seront donc à choisir (fr pour la France et ca pour le Canada). Sur du long terme, il est préférable de choisir un .com si l'entreprise doit dépasser les frontières pour vendre au niveau national et international.

            • Extensions supplémentaires :
            Pour ne pas tenter les concurrents ou les personnes malveillantes, l'achat d'extensions supplémentaires peut devenir indispensable. Il est donc conseillé de réserver le .com en plus du .fr. La revente d'extensions de noms de domaine pour les sites qui ne l'auraient pas fait peut parfois s'avérer très coûteux.

            • Nom de domaine complémentaires :
            L'achat de différents noms de domaine complémentaires ou variantes peut s'avérer utile en terme de récupération de trafic. Pour un site le-ballon-noir.com, il sera intéressant de souscrire également aux noms de domaine : leballonnoir.com, ballonnoir.com, ballon-noir.com, les-ballons-noirs.com... Si les internautes recherchent ballonnoir.com, ceux-ci seront redirigés sur le bon site le-ballon-noir.com afin de ne pas perdre ce trafic qualifié.

            •NDD expiré :
            L'achat d'un nom de domaine ayant déjà existé et servi peut avoir des avantages comme des inconvéniants.
            Avantages :
            - Le nom de domaine est déjà connu de Google, il a donc un "poids" vis à vis d'un nouveau nom de domaine non connu de Google.
            - Il peut avoir des backlinks de qualité.
            - Il peut déjà avoir un bon positionnement sur Google sur des requêtes spécifiques.
            - Il peut également avoir une bonne réputation sur les réseaux sociaux redirigeant vers le site.
            Inconvéniants :
            - Le nom de domaine a pu être utilisé pour générer des backlinks froduleux ou de "mauvaise qualité" pour Google, ce qui rendra l'accès à la première position de Google encore plus difficile. Pour voir à quoi ressemblait la site avant qu'il ne ferme, l'utilisation de WayBackMachine est recommandé.

            Lire l'article