Gestion des campagnes Adwords 69
Boite de communication Rhône

News


Une sélection d’articles traitant de l’actualité numérique, des nouveautés dans les processus de création de sites internet, des mises à jour des algorithmes de référencement (SEO)…

    Email marketing : les 3 bonnes techniques

      Utilisé au moins 1 fois par semaine par plus de 90% des internautes, l'e-mail a encore de beaux jours devant lui. Toujours grandement utilisé par les entreprises, l'envoi de l'e-mail marketing reste un outil incontournable en 2019 pour fidéliser ses clients et attirer de nouveaux prospects, à condition de suivre les bonnes pratiques.

      L'e-mail, késako ?

      Avec près de 1,4 milliard d'envois par jour et une réception d'environ 39 mails par personne, l'e-mail marketing est devenu la bête noir des internautes qui se retrouvent submergés par des réceptions de mails souvent mal ciblés et pas toujours intéressants. 

      Que ce soit sous forme d'abonnement à une newsletter ou un envoi de mail standard (relance, offre commerciale, invitation), les entreprises doivent rivaliser d'imagination afin de proposer un message accrocheur qui incitera l'internaute à cliquer sur le mail en question et remplir l'objectif espéré par l'annonceur (achat, réponse à un évenement, prise de contact)...

      La rédaction d'un e-mail marketing devient alors un travail de réflexion et de rédaction assez fastidieux qu'il faut savoir décortiquer point par point.

      1 - Qui, quoi, quand, vers où ?

      Nom et identité de l'envoyeur : C'est la toute première chose que les internautes verront. Le nom de la société émettrice doit donc être le plus claire possible afin de ne pas porter à confusion ou d'induire l'internaute en erreur. 

      • Avoir un bon objet de mail : Court, simple, conçit. Le message d'un mail ne doit pas être trop long sous peine d'être coupé par la messagerie, effaçant alors une partie du message. L'utilisation des émojis peut également être recommandé, rendant l'objet du message plus sympathique et attirant l'oeil de l'internaute. Il est également fortement déconseillé d'utiliser certains mots afin de ne pas être considérés comme "spammeur". Voici une liste non exhaustive des mots à ne pas utiliser :

      • - Promotion
      • - Gratuit
      • - Jeux
      • - Argent
      • - Urgent
      • - Hot
      • - Sexe...

      • Date et heure d'envoi : Même si le nom est clair et que l'objet du message est bon, si l'e-mail est envoyé à n'importe quelle heure de la journée, celui-ci aura de grande chance de ne pas être lu ou de se fondre avec tous les autres mails. Il est alors indispensable de connaître sa cible et ses habitudes afin d'appréhender au mieux sa façon d'agir. Les internautes ont tendance à consulter leur messagerie via leur smartphone le matin entre 7h et 9h et en fin de journée après 19h. En prenant en compte ces éléments ainsi que les données acquises sur ses clients, une entreprise peut alors en déduire une heure optimale d'envoi de mail.

      Et le site derrière : Tout comme l'heure d'envoi, il est primordial de sélectionner pour page d'arrivée la page la plus adéquate d'un site internet, ou, mieux encore, de créer une page d'atterrissage spécifique pour la campange. Encore faut-il que le site derrière soit adapté aux smartphones. Comptant plus de la moitié des ouvertures de mails sur téléphone, un site internet a l'obligation d'être réalisé en responsive afin que les internautes puissent y naviguer simplement et réaliser un achat/contact/téléchargement...

      2 - Le contenu

      1 objectif : Dans tout message marketing, il est indispensable de respecter la règle du 1 objectif = 1 message. Afin de ne pas faire perdre de vue aux prospects l'objectif réel du message en le noyant avec trop d'information, il est important de ne parler que d'un sujet par e-mail. 

      Structure ses mails : Tout comme avec un article de blog, lire un pavé de texte n'a jamais été très intéressant. D'autant plus si le message n'était pas désiré par l'internaute, un e-mail contenant uniquement du texte ne sera alors pas lu en entier ou le message ne sera pas compris. Il est donc impératif de donner un aspect plus visuel et graphique à un e-mail en rajoutant des images de présentation. Le ratio idéal est de 60% de texte et 40% d'image afin que l'e-mail soit attractif et contienne les données essentielles du message à faire passer. 

      La personnalisation : C'est bien connu, une entreprise qui s'adresse à un prospect comme s'il le connaissait est une entreprise qui aura un retour sur investissement plus important. Dans l'objet du mail ou dans le texte, il est possible de rentrer le nom/prénom du prospect, ainsi que d'autres informations rendant la personnalisation du message encore plus grande (date d'anniversaire, date du dernier achat, nom de l'animal de compagnie...)

      3 - Analyses et tests permanents 

      • Tester, toujours tester : Le meilleur moyen pour trouver la meilleure approche, le meilleur objet ou la meilleure heure d'envoi d'un e-mail est de tester. Certaines applications d'envoi de mail permettent également l'envoi en AB testing. Il est alors possible d'envoyer à une même cible 2 messages différents pour voir lequel sera le plus impactant, de choisir 2 heures différentes pour envoyer des mails, ou d'utiliser 2 contenus pour analyser lequel aura été le plus accrocheur.

      Un moyen pour traquer les internautes : L'envoi de mail doit bien entendu être utilisé en corrélation avec un outil d'analyse des retombées afin de savoir si la campagne a eu un impact. Taux d'ouverture, taux de clic, temps passé sur le site... Chaque donnée doit être analysée afin de pouvoir être réutilisée pour les envois de mail futur.

      Vous pensez faire un envoi de mail mais avez besoin de l'aide d'un professionnel ? Vous souhaitez faire développer votre site internet ?
      Contactez-nous dès maintenant pour nous parler de votre projet.

      Nous contacter

      Lire l'article

      HTTPS - Votre site est-il sécurisé pour Google ?

        Le HTTPS, ce nouveau protocole dont en entend parler énormément surtout avec les nouvelles mesures prises par Google, qu'est-ce que cela représente réellement ?

        "Hyper Text Transfer Protocol Secure", le HTTPS est un protocole de sécurité qui vise à crypter et protéger les échanges d'informations entre différents sites internet. De nombreux intérêts incitent les sites internet à choisir ce nouveau protocole au détriment du simple protocole HTTP. Ces intérêts sont :

        • La protection des informations

        Les données envoyées avec le protocole HTTPS sont sécurisées grâce au protocole TLS (Transport Layer Security) ce qui donne au site 3 niveaux de protection :

        - Chiffrement : quand un internaute se trouve sur un site internet, toutes ses actions sont encodées afin de le protéger des éventuels interceptions illicites. 

        - Intégrité des données : les informations échangées entre l'internaute et le site ne peuvent en aucun cas être modificées ou corrompues durant leur transferts.

        - Authentification : prouve que l'internaute navigue sur le bon site internet et non pas un site frauduleux se faisant passer pour le site en question.

        • Une aide pour le référencement

        Bien que le protocole HTTPS n'apporte pas de valorisation du référencement d'un site à proprement parler, l'intérêt d'un point de vue du référencement repose surtout sur les sites concurrents qui ne possèdent pas de protocole HTTPS. En effet, Google va valoriser dans son classement, sur une requête d'internaute, tous les sites étant en HTTPS. De ce fait, les sites n'ayant pas ce protocole ne se verront pas déclassés, mais moins avantagés par Google. 

        Avoir un site en HTTPS permet alors de mettre toutes les chances de son côté afin d'avoir un référencement optimal.  

        • Un sécurité supplémentaire pour le client

        De nombreux sites sur internet sont malheureusement frauludeux et de plus en plus de consommateurs s'attachent sur la sécurité d'un site avant de commander. Grâce à un petit cadenas placés juste devant l'URL du site, celui-ci est indiqué comme sécurisé. 61% des internautes ont d'ailleurs déjà abadonné un achat car le site internet n'était pas en HTTPS et ne donnait pas un gage de sécurité et fiabilité.

        Même si un site internet n'est pas marchant, le protocole HTTPS donne quand même un gage de qualité et fiabilité du site, donnant alors une meilleure image de la marque.

        Bien entendu, la réussite d'un site ne dépend pas uniquement du HTTPS. Celui-ci doit être bien pensé à réalisé avec une équipe de professionnels passionés. 

        Vous souhaitez faire développer votre site internet ? Contactez-nous dès maintenant pour nous parler de votre projet.

        Nous contacter

        Lire l'article

        Comment optimiser son référencement pour la recherche vocal ?

          En forte croissance depuis 2016, la recherche vocale s'intègre dans une logique d'évolution où le besoin de réponse devient immédiat et où les appareils mobiles deviennent de plus en plus performants pour nous donner des réponses sans que nous ayons à fournir le moindre effort. 

          Mais quel est l'impact de ce nouveau mode d'accès à l'information pour le référencement ? Quelles sont les choses à savoir pour optimiser son site pour la recherche vocale ? Comment faire en sorte que son site soit choisi pour ressortir en réponse vocale ?

          1 - Quelques chiffres sur la recherche vocale

          La recherche vocale est apparue dans le monde il y a quelques années grâce à la mise en place d'assistants vocaux. Les plus grandes marques les ayant lancés sur le marché sont : Google avec son Google Assistant, Microsoft avec Cortana, Amazon avec Alexa, Apple avec Siri et enfin Samsung avec Bixby.

          Cependant, la recherche sur l'impact de la recherche vocale sur le SEO n'est qu'assez récente. 

          Depuis ses débuts en 2016, la recherche vocale a évolué et le nombre de recherches n'ont cessé d'augmenter. D'ici 2020, 30% des recherches seront réalisées via la recherche vocale (Source Gartner).

          Infos intéressantes sur la recherche vocale :

          • Où : 58% des recherches sont effectuées seul chez soit

          • Quand : 52,8% des recherches se font en voiture

          • Quoi : 52% des recherches concernent des promotions, ventes et bonnes affaires, 49% des recherches sont effectuées pour poser des questions drôles

          • Pourquoi : 61% des recherches sont réalisées quand on ne voit pas le téléphone ou qu'on ne peut pas le prendre dans les mains

          • Avec quoi : 66% des hommes effectuent leurs recherches sur téléphone contre 55% pour les femmes. Seulement 46% des hommes et 26% des femmes utilisent un assistant vocal pour leurs recherches.

          2 - La différence avec le SEO classique

          La rédaction pour le SEO a bien évolué depuis ces dernières années. De nombreuses différences visibles ces dernières années s'accentuent de plus en plus afin de laisser place à une nouvelle façon de rechercher de l'information.

          a) De la suroptimisation à la recherche vocale

          Le référencement passait autrefois par la mise en avant de nombreux mots clefs spécifiques au SEO sans réellement s'attacher au confort de lecture. Google a cependant apporté des changements avec l'apparition des mises à jour Penguin et Panda en remettant en avant l'expérience utilisateur au détriment de la suroptimisation des sites et du nombre de liens entrants. Tout en gardant cette optique là, l'apparition du SEO vocal a cependant modifié la manière d'écrire des rédacteurs web, faisant passer Google pour un moteur de recherche à un moteur de réponse.

          L'explication de ce changement est simple : quand on effectue une recherche sur Google on cherche des informations, alors qu'au contraire, quand on effectue une recherche vocale on attend une réponse détaillée.

          b) La longue traine

          La manière d'écrire pour le SEO a foncièrement changé. Les recherches "classiques" ne représentent qu'un ensemble de mots clefs tapés dans une barre de recherche. Ces recherches ne dépassent généralement pas les 4 à 5 mots clefs. Ex : "création site web Lyon". Du fait que la recherche vocale ne passe donc pas par de l'écriture, les recherches effectuées sont de ce fait généralement plus longues et énoncées sous forme de question. Ex : "quelle est la meilleure agence de création de site web à Lyon ?".

          On parle alors de mot clef "longue traine" car ils comportent plus bien que 4 mots clefs. La rédaction pour le SEO ne doit donc plus se faire avec la mise en place de pages répondant à plusieurs besoins des utilisateurs, mais bien par la création de pages spécifiques répondant à une seule question précise. Tout le contenu de la page devra donc répondre à la question en essayant de retrouver dans son contenu la phrase clef qui a été posée afin de faire correspondre exactement la recherche de l'internaute avec le contenu de la page. 

          c) Répondre directement à la question

          Comme vu plus haut, Google est en train de passer d'un moteur de recherches à un moteur de réponses. Une modification essentielle a été mise en place il y a quelques années afin d'apporter une réponse directement à l'internaute sans même rentrer dans un site internet. On appelle ce procédé le "Rich snippet" ou la "position 0". Cette modification comporte de nombreux avantages mais également quelques inconvénients. A savoir que, lorsqu'une question est posée sur Google, le moteur de recherche va essayer de trouver une réponse précise et succinte. Il va donc analyser tous les contenus de 15 lignes maximum et répondant le plus exactement possible à la requête de l'internaute. C'est cette réponse là qui sera utilisée dans le Rich Snippet et de ce fait en réponse sur la recherche vocale. 

          La réponse présente dans le Rich Snippet n'est cependant pas tout le temps récupérée sur le site se situant en première position des résultats naturels. Il peut provenir du site placé en 2ème voire 3ème position si le 1er site ne possède pas de réponse succinte pouvant être placée à cet endroit. 

          Bien que cela représente un avantage concurentiel impressionnant pour un site, cela peut également jouer en sa défaveur. En effet, le fait que la réponse à la question soit directement visible par l'internaute sans rentrer sur le site, le nombre de visiteurs rentrant sur le site pourra alors diminuer.

          3 - Les éléments à mettre en place pour la recherche vocale

          La recherche vocale n'a cependant pas modifié les procédés indispensables à mettre en place pour le référencement. Certains critères sont toujours d'actualité et ils sont même certaines fois renforcés par la recherche vocale.

          a) Un site performant

          Bien que les recherches vocales aient pour but de fournir une information à l'internaute sans que celui-ci n'ait besoin de rentrer dans un site, il est pourtant primordial que le site en question soit optimisé pour être affiché sur les appareils mobiles. En effet, si les internautes ont besoin de rechercher plus d'informations sur le site et que celui-ci n'est pas optimisé pour être affiché sur téléphone ou tablette, il y aura de forte chance pour que l'internaute quitte le site sans aller plus loin.

          En plus d'avoir un site web responsive, il est également primordial que celui-ci ait un temps de chargement réduit au maximum. Plus le temps de chargement sera long, moins Google donnera de l'intérêt au site, ne lui donnant alors aucune chance d'être utilisé pour les réponses aux recherches vocales. 

          b) Besoin d'informations

          En sachant qu'un téléphone est géolocalisé en permanence et que les résultats de recherches dépendent essentiellement de sa position géographique (en fonction de la requête de l'internaute), le référencement local devient alors un levier primordial à prendre en compte.

          L'un des outils du référencement local est la création d'une page Google My Business. Cette page que l'on peut crééer facilement depuis Google doit contenir les informations principales de votre entreprise (horaires, site internet, téléphone, adresse postale). Retrouvez dans notre article tout ce qu'il y a à connaître pour savoir comment être présent sur Google Map avec Google My Business.

          Les informations présentes sur les pages Google My Business sont d'une importance capitale afin de pouvoir avoir une présence sur internet dans le domaine d'activité de l'entreprise mais également pour fournir toutes les informations complémentaires à la recherche vocale. Exemple de recherche "Quel Tabac presse est ouvert le dimanche matin à Lyon 6 ?". La réponse à cette requête sera fournie après analyse de toutes les pages Google My Business dont les informations qui ont été renseignées mentionnent des horaires d'ouverture le dimanche. 

          c) Contenu pertinent et concis

          Comme vu plus haut, l'intérêt de travailler sur la recherche vocale est d'appaître en "Rich snippet" ou "position 0" car c'est l'information qui se trouve à cet endroit qui sera utilisée par Google dans la recherche vocale. Afin d'apparaître dans cet encars précis, le contenu d'un site se doit de répondre de façon la plus précise à la requête de l'internaute. Il est donc conseillé de répondre à la question de façon précise et concise sans dépasser les 15 lignes.

          Bien entendu, la réponse peut être beaucoup plus détaillée dans le reste de la page afin d'apporter des informations complémentaires à l'internaute si nécessaire ainsi que de renforcer, à l'aide de mots clefs pertinents pour le SEO, la position la plus élevée dans les résultats de recherche

          d) Réponse précise et FAQ

          L'utilisation à la volée de mots clefs pour le SEO tend a être remplacée par l'utilisation de vraies phrases construites et plus particulièrement de questions précises que peuvent poser les internautes.

          Il n'est donc pas rare de trouver des questions en entier représentées sous forme de titre dans des pages de contenu sur certains sites. Cela permet donc au site de se référencer de façon extrèmement précise sur une requête en particulier en y apportant une réponse spécifique. 

          Afin d'être bien référencé sur toutes les requêtes de recherche portant sur le même sujet, il peut également être intéressant de reformuler les question et de les poser sous différents angles de recherche. Cela permettra alors d'être référencé sur différentes requêtes. La plus compliqué dans ce cas précis repose sur l'utilisation d'une question directement dans un texte, ce qui peut être une tâche assez ardue. Afin de palier à ce problème, l'utilisation d'une FAQ peut alors être un bon compromis.

          Vous avez encore des questions sur l'optimisation de votre référencement sur la recherche vocale, ou vous souhaitez faire créer un site par des professionnels totalement adapté aux nouvelles tendances de la recherche vocale ? Contactez-nous dès maintenant.

          Nous contacter

          + : 106 infos à savoir sur la recherche vocale

          Source : SEOTribunal.com

          Lire l'article

          Comment être présent sur Google Map avec Google My Business ?

            Indispensable quand on travaille au niveau local, le Google My Business est devenu un outil primordial pour pouvoir être présent sur Google Map. Mais comment créer sa fiche et la développer afin d'améliorer sa position dans le référencement naturel ?

            1 - A quoi sert Google My Business

            Utilisé pour présenter une entreprise de façon locale, Google My Business (anciennement Google Adresse) est un service gratuit proposé par Google. Présentée sous forme d'encart de présentation disposé sur la droite, une page Google My Business vous permettra de présenter brièvement votre entreprise aux internautes ainsi que de mettre à leur disposition différentes informations comme : l'adresse, les horaires, les photos, le site internet... 

            2 - Créer ou revendiquer sa fiche

            Afin de fournir un maximum d'informations à ses internautes, Google n'a pas attendu pour créer des pages Google My Business d'entreprise. Vous aurez donc la possibilité de crééer votre page ou la revendiquer si celle-ci a déjà été créée par Google.

            Vous devrez donc renseigner ou valider les informations collectées par Google comme le nom de votre entreprise, la catégorie d'activité ou l'adresse postale.

            Dans les deux cas et afin que seul le propriétaire du commerce puisse gérer la page de son activité, Google vous obligera à valider votre fiche grâce à différents moyens : via le numéro de téléphone de votre agence, via un courrier postal envoyé à l'adresse indiquée sur la fiche ou directement par mail si l'URL du site revendiqué correspond au domaine de l'adresse mail : www.point-web.fr -> test @ point-web.fr . Attention toutefois, les différentes méthodes de validation ne sont pas toujours toutes proposées.

            3 - Compléter et enrichir sa fiche

            Pour que votre page soit la plus intéressante possible vis à vis des internautes mais également vis à vis de Google, vous pouvez rajouter de nombreuses informations complémentaires. Ces informations seront toutes aussi importantes pour les internautes qui vous recherchent que pour votre référencement sur Google.

            a) Mettre des photos

            En plus de choisir la photo qui apparaîtra en priorité quand les internautes rechercheront votre entreprise, vous pouvez rajouter d'autres photos afin de montrer à vos clients potentiels un aperçu de votre catalogue, une vue d'ensemble de votre boutique, des clients satisfaits, la mise en place d'un évènement...

            Comme Google valorise l'implication de chacun, vos clients peuvent également rajouter leurs photos aux votres et ainsi enrichir votre page.

            b) Ajouter des catégories

            Souvent insoupçonné, une page Google My Business peut avoir jusqu'à 5 catégories différentes pour informer les internautes sur la nature de votre entreprise. Attention toutefois à ce que vos catégories soient dans le même domaine d'activité pour ne pas induire vos prospects en erreur (ex : maçonnerie, facadier, travaux d'intérieur...). 

            c) Renseigner ses horaires d'ouverture

            Afin de ne pas frustrer vos clients dans leurs recherches d'informations, la mise en avant de vos horaires d'ouverture est primordiale. Vous pouvez choisir des horaires spécifiques selon les jours et les modifier à tout moment. 

            Comme il n'y a rien de pire qu'un client qui se retrouve devant un magasin fermé, pensez également à indiquer les jours de fermeture exceptionnels ou des horaires spécifiques selons les évènements (jours fériers, fêtes, congés...).

            d) Ajouter un téléphone et un site internet

            Pour inciter vos prospects à vous contacter, il est indispensable de renseigner votre site internet afin de relier celui-ci à votre Google My Business. Cette étape est crutiale car la notoriété de votre site et son référencement vont influer sur la place de votre page dans Google Map. Google va donc analyser votre site internet afin de savoir si celui-ci doit être affiché sur la carte Google Map lors d'une requête d'internaute et à quel niveau sur la map.

            Vous devez également renseigner un numéro de téléphone pour que les internautes puissent vous contacter directement sans passer par votre site internet. Sachez que plus un prospect doit réaliser d'actions en passant par votre site internet, plus il sera succeptible de quitter le processus de contact avant de vous avoir appelé. Il est donc primordial de lui fournir un numéro de téléphone, et de préférence un numéro qui soit en raccord avec sa localité (04 91, 04 78, 01 45...). 

            e) Ajouter une description

            Indispensable pour le référencement, vous avez la possibilité d'ajouter une description à votre établissement. Avec 750 caractères, il est fortement recommandé d'ajouter à votre description les mots clefs sur lesquels vous souhaitez être référencé. 

            f) Renseigner d'autres informations

            Vous pouvez en dernier lieu rajouter des informations afin d'inciter les internautes à venir dans votre établissement ou vous contacter. Ces informations peuvent prendre différentes formes : accessibilité fauteuil roulant, parking à proximité, service de restauration, modes de paiement acceptés, toilettes sur place, wifi gratuit...

            Pour les entreprises possédant plusieurs boutiques ou plusieurs zones de distribution, il va de soit que chacunes d'elles devra posséder une page Google My Business à part entière. Chaque page devra alors avoir une adresse postale distincte mais pourra cependant avoir le même site internet ou le même numéro de téléphone (standard téléphonique). Attention toutefois à ne pas copier/coller les descriptions des pages Google My Business, ce qui serait alors considéré comme de la duplication de contenu.

            4 - Apparaître sur Google Map

            Une entreprise ne peut apparaître sur Google Map tant qu'elle n'a pas créé de page Google My Business.

            La page Google My Business peut s'afficher quand un internaute recherche expressement l'entreprise suivie de la localité. Selon le nombre de concurrents présents sur la localité, Google peut également sélectionner une page Google My Business spécifique et l'afficher en priorité sur un certain type de requête en rapport avec l'activité de l'entreprise. L'entreprise en question bénéficiera donc d'une visitibilité optimale dans la mesure où Google la reconnaît en tant que référent dans son domaine.

            Afin d'être bien visible sur la map et d'être "bien vu" par Google, voici trois astuces à suivre :

            a) Créer des posts

            Votre page Google My Business, tout comme votre site internet, doit être tenu à jour. Il est donc recommandé de créer régulièrement des pots pour annoncer une nouvelle gamme, informer d'une promotion, mettre en avant un produit...

            b) Répondre aux avis

            Google estime que les pages Google My Business sont des zones de partage et doivent être un lieu de communication entre une entreprise et ses clients. Ceux-ci ont donc la possibilité d'ajouter des avis sur l'entreprise avec une note de 1 à 5 et d'écrire un commentaire.

            Attention toutefois à cette partie. Une mauvaise gestion des mauvais avis clients peut être très néfaste pour l'image de l'entreprise et peut impacter considérablement le volume de vente. Il est donc indispensable de répondre aux avis pour montrer à Google mais également pour montrer à vos clients potentiels que vous prenez à coeur les remarques de vos clients actuels. Il est alors conseillé de répondre de façon personnelle à chaque avis qu'il soit positif ou négatif.

            C) Être cohérent sur les annuaires

            Afin de donner à Google un seul et même "son de cloche" il faut être cohérent sur la façon dont vous présenter votre entreprise dans les annuaires. Si votre référencement sur les Pages Jaunes indique que vous livrez des gâteaux à domicile dans la région de Lyon, mais que vous indiquez sur Yelp vendre uniquement des produits diététiques dans tout le Rhône, Google n'arrivera donc pas à assimiler réellement votre activité et ne pourra donc pas vous faire apparaître correctement sur des requêtes comme "Pâtissier à Lyon".

            Vous savez maintenant comment apparaître sur Google Map grâce à nos recommandations et nos astuces.

            Vous avez peur de sauter le pas et préférez être accompagné par une entreprise spécialisée ? N'hésitez pas à nous contacter dès maintenant.

            Nous contacter

            Lire l'article

            Comment choisir un nom de domaine ?

              Avant de se lancer sur internet, il faut impérativement passer par la réservation d'un nom de domaine. Cette tâche pourtant simple peut s'avérer bien difficile. De nombreux points sont à respecter afin de choisir le bon nom de domaine (ou NDD) pour toute la durée de vie d'un site.

              Quelles sont sont les points à respecter pour l'achat d'un NDD ?

              • Marque déposée :
              Avant toute chose, il faut s'assurer que le nom choisi ne correspond pas à une marque déposée à l'INPI. Si tel est le cas, l'entreprise en question pourrait exiger le transfert du nom de domaine pour un non droit d'utilisation.

              • Un nom spécifique :
              Les professionnels du marketing sont formels : il vaut mieux créer un nom de domaine avec un nom de marque spécifique. Amazon, Fnac, Cdiscount... Tous ces sites possèdent des noms de domaine bien spécifiques qui les différencient de la concurrence. Le fait de ne pas avoir un NDD semblable à un autre vous assure de ne pas laisser une chance à un autre site de récupérer votre trafic à cause d'une mauvaise orthographe ou d'un nom trop similaire. 
              L'utilisation d'une marque en nom de domaine permet également de ne pas être coincé en cas de changement de secteur d'activité ou de changement de domaine. Il est bien plus aisé de changer d'activité pour abcd.com que pour plombier.com.

              • Facile à épeler :
              Pour que les gens puissent retenir facilement un nom de domaine, il faut que celui-ci soit facile à épeler. Un nom facile à épeler sera d'autant plus facile à écrire dans la barre de recherche.

              • Traduction : 
              Attention à l'international ! Si l'intérêt premier est l'expension hors France, il faut s'assurer que le nom choisi puisse être traduit dans d'autres langues.

              • Longeur :
              Plus un nom de domaine est court, mieux il sera retenu. Celui-ci ne doit pas dépasser les 3 mots, ou 4 mots pour les extensions en .com. Les internautes sur mobile auront d'autant plus de facilité à rentrer l'adresse dans la barre de recherche si le nom est court.

              • Stopword :
              Quand on sait qu'il est impératif d'avoir un nom de domaine court, il est préférable de ne pas utiliser de "Stopword". Ces mots peuvent être "tu, le, les, que, je, sans..." et ne doivent pas être utilisés s'ils ne font pas partie intégrante du nom de marque. Voici quelques exemple de sites qui en utilisent : commentcamarche.net, lesfurets.com, lachainemeteo.com. 

              • Tirets, chiffres et caractère spéciaux :
              La mise en place de tirets créée automatiquement une complexité d'écriture supplémentaire. Il faut distinguer à l'oral les "tirets du 6" et "tirets du 8", et prolonge de temps d'écriture sur la barre de recherche sur mobile, forçant à passer du clavier des lettres au clavier des caractères spéciaux autant de fois qu'il y a de tiret.
              Les chiffres quand à eux peuvent porter à confusion à l'oral. Le site 1a1.com peut alors être compris par les internautes comme s'écrivant 1a1.com ou unaun.com.
              Souvent considérés comme du spaming, les noms de domaine avec des accents ne sont pas bien vus par Google. Mieux vaut donc les éviter à tout prix. Concernant les caractères spéciaux, ceux-sont sont succeptibles dans certains cas d'être réécris avec des caractères autorisés et de rendre les URL illisibles. Le mot Télécharger peut alors être réécrit T%C3%A9l%C3%A9charger. 

              • Nom hors sujet ou EMD :
              Autrefois mis en avant par Google, les EMD ou Exact Match Domain sont des domaines qui utilisent uniquement des termes communs comme plombier.com, chat.fr, meteo.net... Ces noms de domaine sont de moins en moins mis en avant par Google qui les considère comme des sites de phishing. En plus d'éviter d'utiliser des EMD, il faut également utiliser un nom en rapport avec l'activité ou tout simplement un nom de marque. Un site avec un NDD plombier.com dont le contenu parle des vétérinaires sur Lyon n'aura aucun intérêt pour Google, qui ne mettra donc pas le site en avant.

              • Utilisation du nom :
              Après vérification que la marque ne soit pas déposée à l'INPI, une vérification de la  disponibilité du nom de domaine (possible sur OVH) est à faire. Si le nom est bien disponible, il est nécessaire de s'assurer que celui-ci n'est pas utilisé sur des réseaux sociaux comme Facebook (facebook.com/sercopw) ou des sites tels que OverBlog (creaprojet.over-blog.com), Wix...

              • Extensions :
              Basé en France ou à l'étranger, un site internet doit avoir un nom de domaine avec une extension locale. Pour un site internet en français, les extensions .fr ou .ca seront donc à choisir (fr pour la France et ca pour le Canada). Sur du long terme, il est préférable de choisir un .com si l'entreprise doit dépasser les frontières pour vendre au niveau national et international.

              • Extensions supplémentaires :
              Pour ne pas tenter les concurrents ou les personnes malveillantes, l'achat d'extensions supplémentaires peut devenir indispensable. Il est donc conseillé de réserver le .com en plus du .fr. La revente d'extensions de noms de domaine pour les sites qui ne l'auraient pas fait peut parfois s'avérer très coûteux.

              • Nom de domaine complémentaires :
              L'achat de différents noms de domaine complémentaires ou variantes peut s'avérer utile en terme de récupération de trafic. Pour un site le-ballon-noir.com, il sera intéressant de souscrire également aux noms de domaine : leballonnoir.com, ballonnoir.com, ballon-noir.com, les-ballons-noirs.com... Si les internautes recherchent ballonnoir.com, ceux-ci seront redirigés sur le bon site le-ballon-noir.com afin de ne pas perdre ce trafic qualifié.

              •NDD expiré :
              L'achat d'un nom de domaine ayant déjà existé et servi peut avoir des avantages comme des inconvéniants.
              Avantages :
              - Le nom de domaine est déjà connu de Google, il a donc un "poids" vis à vis d'un nouveau nom de domaine non connu de Google.
              - Il peut avoir des backlinks de qualité.
              - Il peut déjà avoir un bon positionnement sur Google sur des requêtes spécifiques.
              - Il peut également avoir une bonne réputation sur les réseaux sociaux redirigeant vers le site.
              Inconvéniants :
              - Le nom de domaine a pu être utilisé pour générer des backlinks froduleux ou de "mauvaise qualité" pour Google, ce qui rendra l'accès à la première position de Google encore plus difficile. Pour voir à quoi ressemblait la site avant qu'il ne ferme, l'utilisation de WayBackMachine est recommandé.

              Lire l'article

              Comment marche Google ?

                De nombreuses personnes se posent la question de savoir "Comment marche Google ?".

                Pour comprendre comment ce très célèbre moteur de recherche fonctionne et connaître les bonnes pratiques à appliquer pour être bien perçu de Google, voici un petit débrief à savoir.

                1 - Robot google et analyse du technique site 

                Votre site vient d'être nouvellement lancé, il faut maintenant attendre que les robots de Google, aussi appelés GoogleBot, aprennent son existence et s'y intéressent. 

                Ces robots vont alors analyser votre site de fond en comble en s'intéressant autant au contenu qu'à la manière dont votre site est créé : fichier HTML, fichier CSS, codes, photos/vidéos... Tout passera au crible même les codes et textes que vous avez essayé de cacher en le mettant de la même couleur que le fond...

                Une fois analysées, les premières données récoltées vont être envoyées à Google qui va stoquer ces informations dans l'une de ses nombreuses bases de données avant de les ressortir en tant voulu.

                Ces informations vont donner à Google une première impression de votre site internet en se basant sur le poids des données de votre site, le language utilisé, le temps de chargement de celui-ci, si votre site est reponsive et mobile-friendly... Cette première approche sera jumelée avec les futures données SEO récoltées sur le site afin d'analyser la pertinence globale de votre site internet sur les requêtes des internautes. 

                2 - Vérification du contenu et indexation pour le SEO

                Les robots Google vont par la suite vérifier vos contenus rédactionnels, vos URL, vos titres et descriptions ainsi que les balises H1/H2../H5 de votre site internet.

                Les mots clefs de chacune de vos pages vont être analysés afin de connaître le domaine d'activité de votre entreprise. Ces mots clefs ainsi que leur positionnement dans la page et leur fréquence va permettre à Google de savoir de quel sujet votre page parle en priorité et à quel mot clef vous donnez le plus d'importance.

                Google va également analyser la qualité et la pertinence des sites possédant des liens renvoyant sur votre site. Cela va lui permettre de savoir si votre site est intéressant et fiable pour les internautes.

                3 - Recherche d'internaute et apparition du site

                Il faut savoir qu'il y a plus de 1,4 milliards de site sur internet. Vous n'êtes donc certainement pas le seul dans votre domaine d'activité à vouloir être visible par les internautes en tout premier.

                Voici les étapes suivies par Google suite à la recherche d'un internaute :

                • L'internaute va taper dans la barre de recherche "concert rock Supertramp" dans le but de recevoir une réponse parmi les 30 trillions de pages individuelles que compte Google.

                • Google va dans un premier temps sélectionner toutes les pages qui parlent de "concert", "rock" et "Supertramp". Il va ensuite analyser quels sont les sites qui parlent de ces 3 mots clefs en même temps afin d'avoir une indication sur le contenu des pages présélectionnées.

                • Le nombre de fois où les mots clefs seront répétés dans les pages vont être l'un des facteurs de classement de Google. Plus les 3 mots clefs seront présents (avec ou sans synonymes) à des endroits stratégiques de la page, plus la page aura de l'importance (URL, titres, description, image, contenu...).

                • Google va analyser selon ses toutes premières données, quel est le niveau de fiabilité des sites : combien de pages ils possèdent, combien de liens entrants ils ont et si ces liens proviennent de sites "fiables", si le site est assez rapide, s'il a une version mobile ou responsive...

                • Enfin, une fois ces données analysées, Google va afficher dans un ordre de priorité les sites qu'il juge les plus pertinents pour répondre à la requête de l'internaute.

                Google mettra en moyenne 1/2 seconde pour réaliser toutes ces étapes, de la recherche de l'internaute à la réponse apportée à celui-ci.

                Vous savez maintenant comment fonctionne Google, il nous vous reste plus qu'à mettre en place toutes ces bonnes pratiques pour votre site internet !

                Lire l'article