Gestion des réseaux sociaux et campagnes d’emailing Rhône
Création de site e-commerce Rhône

News


Agence Web Lyonnaise spécialisée dans la création et développement de site internet dans la région Auvergne-Rhône-Alpes

Comment choisir un nom de domaine ?


    Avant de se lancer sur internet, il faut impérativement passer par la réservation d'un nom de domaine. Cette tâche pourtant simple peut s'avérer bien difficile. De nombreux points sont à respecter afin de choisir le bon nom de domaine (ou NDD) pour toute la durée de vie d'un site.

    Quelles sont sont les points à respecter pour l'achat d'un NDD ?

    • Marque déposée :
    Avant toute chose, il faut s'assurer que le nom choisi ne correspond pas à une marque déposée à l'INPI. Si tel est le cas, l'entreprise en question pourrait exiger le transfert du nom de domaine pour un non droit d'utilisation.

    • Un nom spécifique :
    Les professionnels du marketing sont formels : il vaut mieux créer un nom de domaine avec un nom de marque spécifique. Amazon, Fnac, Cdiscount... Tous ces sites possèdent des noms de domaine bien spécifiques qui les différencient de la concurrence. Le fait de ne pas avoir un NDD semblable à un autre vous assure de ne pas laisser une chance à un autre site de récupérer votre trafic à cause d'une mauvaise orthographe ou d'un nom trop similaire. 
    L'utilisation d'une marque en nom de domaine permet également de ne pas être coincé en cas de changement de secteur d'activité ou de changement de domaine. Il est bien plus aisé de changer d'activité pour abcd.com que pour plombier.com.

    • Facile à épeler :
    Pour que les gens puissent retenir facilement un nom de domaine, il faut que celui-ci soit facile à épeler. Un nom facile à épeler sera d'autant plus facile à écrire dans la barre de recherche.

    • Traduction : 
    Attention à l'international ! Si l'intérêt premier est l'expension hors France, il faut s'assurer que le nom choisi puisse être traduit dans d'autres langues.

    • Longeur :
    Plus un nom de domaine est court, mieux il sera retenu. Celui-ci ne doit pas dépasser les 3 mots, ou 4 mots pour les extensions en .com. Les internautes sur mobile auront d'autant plus de facilité à rentrer l'adresse dans la barre de recherche si le nom est court.

    • Stopword :
    Quand on sait qu'il est impératif d'avoir un nom de domaine court, il est préférable de ne pas utiliser de "Stopword". Ces mots peuvent être "tu, le, les, que, je, sans..." et ne doivent pas être utilisés s'ils ne font pas partie intégrante du nom de marque. Voici quelques exemple de sites qui en utilisent : commentcamarche.net, lesfurets.com, lachainemeteo.com. 

    • Tirets, chiffres et caractère spéciaux :
    La mise en place de tirets créée automatiquement une complexité d'écriture supplémentaire. Il faut distinguer à l'oral les "tirets du 6" et "tirets du 8", et prolonge de temps d'écriture sur la barre de recherche sur mobile, forçant à passer du clavier des lettres au clavier des caractères spéciaux autant de fois qu'il y a de tiret.
    Les chiffres quand à eux peuvent porter à confusion à l'oral. Le site 1a1.com peut alors être compris par les internautes comme s'écrivant 1a1.com ou unaun.com.
    Souvent considérés comme du spaming, les noms de domaine avec des accents ne sont pas bien vus par Google. Mieux vaut donc les éviter à tout prix. Concernant les caractères spéciaux, ceux-sont sont succeptibles dans certains cas d'être réécris avec des caractères autorisés et de rendre les URL illisibles. Le mot Télécharger peut alors être réécrit T%C3%A9l%C3%A9charger. 

    • Nom hors sujet ou EMD :
    Autrefois mis en avant par Google, les EMD ou Exact Match Domain sont des domaines qui utilisent uniquement des termes communs comme plombier.com, chat.fr, meteo.net... Ces noms de domaine sont de moins en moins mis en avant par Google qui les considère comme des sites de phishing. En plus d'éviter d'utiliser des EMD, il faut également utiliser un nom en rapport avec l'activité ou tout simplement un nom de marque. Un site avec un NDD plombier.com dont le contenu parle des vétérinaires sur Lyon n'aura aucun intérêt pour Google, qui ne mettra donc pas le site en avant.

    • Utilisation du nom :
    Après vérification que la marque ne soit pas déposée à l'INPI, une vérification de la  disponibilité du nom de domaine (possible sur OVH) est à faire. Si le nom est bien disponible, il est nécessaire de s'assurer que celui-ci n'est pas utilisé sur des réseaux sociaux comme Facebook (facebook.com/sercopw) ou des sites tels que OverBlog (creaprojet.over-blog.com), Wix...

    • Extensions :
    Basé en France ou à l'étranger, un site internet doit avoir un nom de domaine avec une extension locale. Pour un site internet en français, les extensions .fr ou .ca seront donc à choisir (fr pour la France et ca pour le Canada). Sur du long terme, il est préférable de choisir un .com si l'entreprise doit dépasser les frontières pour vendre au niveau national et international.

    • Extensions supplémentaires :
    Pour ne pas tenter les concurrents ou les personnes malveillantes, l'achat d'extensions supplémentaires peut devenir indispensable. Il est donc conseillé de réserver le .com en plus du .fr. La revente d'extensions de noms de domaine pour les sites qui ne l'auraient pas fait peut parfois s'avérer très coûteux.

    • Nom de domaine complémentaires :
    L'achat de différents noms de domaine complémentaires ou variantes peut s'avérer utile en terme de récupération de trafic. Pour un site le-ballon-noir.com, il sera intéressant de souscrire également aux noms de domaine : leballonnoir.com, ballonnoir.com, ballon-noir.com, les-ballons-noirs.com... Si les internautes recherchent ballonnoir.com, ceux-ci seront redirigés sur le bon site le-ballon-noir.com afin de ne pas perdre ce trafic qualifié.

    •NDD expiré :
    L'achat d'un nom de domaine ayant déjà existé et servi peut avoir des avantages comme des inconvéniants.
    Avantages :
    - Le nom de domaine est déjà connu de Google, il a donc un "poids" vis à vis d'un nouveau nom de domaine non connu de Google.
    - Il peut avoir des backlinks de qualité.
    - Il peut déjà avoir un bon positionnement sur Google sur des requêtes spécifiques.
    - Il peut également avoir une bonne réputation sur les réseaux sociaux redirigeant vers le site.
    Inconvéniants :
    - Le nom de domaine a pu être utilisé pour générer des backlinks froduleux ou de "mauvaise qualité" pour Google, ce qui rendra l'accès à la première position de Google encore plus difficile. Pour voir à quoi ressemblait la site avant qu'il ne ferme, l'utilisation de WayBackMachine est recommandé.


    Revenir aux actus